Les garant·e·s

Un regard attentif et indépendant

Quatre garants et garantes ont été nommé·e·s par Nantes Métropole pour assurer l’indépendance des travaux de la convention citoyenne de la Métropole Nantaise. Ils et elles doivent :

  • garantir l’autonomie et l’indépendance de la convention vis-à-vis des élus et des services de la Métropole ;
  • vérifier que chaque membre puisse être écouté pour que s’exprime une diversité des points de vue ;
  • s’assurer de la pluralité de l’information mise à la disposition des citoyens que ce soit dans les documents et contenus portés à leur connaissance, ou l’audition des acteurs et experts.
Portrait d'Elvire Bornand

Elvire Bornand

Sociologue de formation, Elvire Bornand partage son activité entre missions de recherche-action, enseignement à l’école de Design de Nantes Atlantique et engagement associatif auprès des plus précaires. Arrivée à Nantes il y a 10 ans après une thèse à l’université d’Aix-Marseille, elle a découvert une toute autre manière de faire de la politique et des politiques publiques. “Ca m’a donné envie de travailler à la jonction entre recherche et action de terrain, en impliquant directement les plus précaires. Ce qui nous unit, ce n’est pas nos professions, nos parcours, mais le fait que l’on soit au même endroit avec l’envie de changer les choses”.

Elle travaille en ce moment sur un diagnostic partagé avec les plus âgés dans le quartier de Malakoff pour le label “Ville Amie des Aînés” de l’Unicef et mène en parallèle une étude sur le devenir du pays cathare, un espace très rural dans l’Aude. Avec la journaliste Frédérique Letourneux, elles animent un podcast sur le quotidien des habitants du quartier de la Boissière à Nantes : La bonne cage.

L'interview d'Elvire Bornand
Portrait de Monique Boutrand

Monique Boutrand

Monique Boutrand a passé l’ensemble de sa carrière professionelle comme cadre dans les collectivités territoriales. Syndiquée à la Confédération française du travail (CFDT), elle a terminé ce parcours en étant détachée à Paris en tant que secrétaire nationale de la CFDT Cadres. A ce titre, elle a été membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE), assemblée consultative qui conseille le Gouvernement et le Parlement sur l’élaboration des lois et les orientations des politiques publiques.
Installée à Nantes depuis 15 ans, elle est aujourd’hui retraitée, membre du Conseil de développement de Nantes Métropole et présidente de la Ressourcerie de l’Ile, entreprise du secteur de l’économie sociale et solidaire. En 2014, elle a fait partie des citoyens tirés au sort pour faire partie du comité citoyen du premier grand débat métropolitain : “Nantes, la Loire et nous“. ” Que ce soit comme syndiquée, membre du CESE ou à la Ressourcerie de l’Ile, j’oeuvre pour que les gens soient acteurs, qu’ils soient plus associés à la décision. C’est l’engagement de toute une vie !”

L'interview de Monique Boutrand
Portrait de Gilles Pinson

Gilles Pinson

Professeur à Sciences Po Bordeaux et membre du Centre de recherche Emile Durkeim, Gilles Pinson est spécialiste des questions de gouvernance urbaine des territoires, notamment dans les métropoles. Il est responsable scientifique du Forum Urbain, une structure de valorisation de la recherche sur la ville et les politiques urbaines créé en 2015 à Bordeaux. Il vient de publier “La ville néolibérale” aux éditions des PUF et “Pouvoirs urbains” en collaboration avec Christian Lefèvre aux éditions Armand Colin.
Dans ses travaux de recherche, il s’intéresse à la manière dont les politiques urbaines se fabriquent dans les villes et les métropoles. Il s’attache notamment à faire le lien entre des modes d’action urbaine et les relations politiques qu’entretiennent les métropoles avec leurs partenaires : Etat, Europe, autres métropoles…. A ce titre, il a été partie prenante d’un exercice national de prospective urbaine : Territoires 2040. Il est actuellement impliqué dans une recherche sur l’impact de la pandémie dans les quartiers populaires à Bordeaux et La Rochelle.

Gilles Pinson n’a jamais exercé professionnellement à Nantes mais il connaît très bien la région : “Je suis né à Nantes et j’y ai grandi, plus exactement à Saint-Sébastien-sur-Loire.”

L'interview de Gilles Pinson
Portrait de Sandrine Rui

Sandrine Rui

Sociologue, Sandrine Rui est maître de conférences à l’université de Bordeaux et membre du Centre de recherche Emile Durkeim. Ses travaux de recherche portent principalement sur la démocratie participative : conseils de quartier, consultations citoyennes en ligne, ateliers citoyens, concertations sur les grands projets d’infrastructures… Elle participe au GIS Démocratie et participation, un réseau scientifique national qui rassemble chercheurs et praticiens autour de ces sujets. Elle s’intéresse également au sujet des discriminations : de genre, ethniques, sociales…
Durant 8 ans, elle a été membre du Conseil de Développement Durable de la métropole bordelaise. En 2017, elle a déjà exercé le rôle de garante d’une démarche citoyenne : c’était pour l’atelier citoyen sur la réforme des retraites. Si elle est la plus “expérimentée” des garants quant à ce rôle, elle reste la plus “novice” sur la connaissance géographique de la région : ” Bordelaise depuis mes études, je ne connais pas du tout Nantes. J’espère que cette démarche sera pour moi l’occasion de découvrir ce territoire ! “

L'interview de Sandrine Rui

Le compte-rendu des garants

Les garant.es sont présent.e.s à toutes les sessions de travail de la Convention citoyenne. Après chaque séance, ils livrent leurs étonnements, remarques, encouragements dans leur compte-rendu.

Du 13 au 17 novembre

Les 4 garant·e·s de la convention, Elvire Bornand, Monique Boutrand, Sandrine Rui, Gilles Pinson, partagent leurs impressions suite à la première session de travail.

Lire le compte-rendu

11 et 12 décembre 2020

© 2020 Nantes Métropole
Aller au contenu principal